Quand la philosophie s’invite au collège

Au cours du mois de janvier, deux classes de 6edu collège Notre-Dame de  Castres ont eu le bonheur de profiter du savoir-faire de Madame Isabelle Faggi, intervenante en philosophie.

A l’instar de Gilgamesh, le héros du récit le plus ancien de l’humanité, les jeunes sont partis à la recherche de l’immortalité. Les questions abordées ont été  aussi variées que profondes: Qu’est-ce que la mort ? Pourquoi a-t-on peur de la mort ? Souhaite-t-on être immortel ?

A l’issue de ces ateliers, plusieurs élèves ont tenu à jouer les journalistes en interviewant Madame Faggi, qui leur a expliqué simplement l’engagement qui est le sien : « apprendre à réfléchir sur des choses sensibles et qui nous concernent tous, permet, dès le plus jeune âge, de devenir des citoyens plus éclairés ».

Les retours en cours de français ont été positifs pour la plupart et parfois assez étonnants : « j’ai bien aimé pour les mystères de la vie » (Bouchra), « j’ai aimé parce qu’il n’y avait pas de réponse juste ni fausse » (Ange-Antoine) ; « parler de la mort est un sujet très sensible et le fait d’en parler peut changer les mentalités ; je trouve qu’on a moins peur de mourir après une discussion comme ça » (Mélodie) ; « on a pu dire ce que d’habitude on garde pour nous, parce qu’on n’a pas envie d’en parler » (Luce) ; les jeunes ont particulièrement apprécié de pouvoir s’exprimer (ou pas), sans être jugés, et ont salué la démarche de se questionner pour aller plus loin dans la réflexion et l’acceptation de l’autre.

Ces ateliers, conçus comme des tremplins à l’étude de L’Epopée de Gilgameshen cours de français, ont été une respiration, ont permis aux différents membres du groupe de mieux se connaître, de créer des liens différents.

Merci à tous les participants pour cette expérience « à refaire » d’après la plupart des jeunes, ainsi que de leur professeur.

Madame Muntean, professeur de français, secondée de près par les élèves des deux classes de 6e, A et B