Des  “Chercheurs d’étoiles”  au lycée Notre Dame

Depuis  3 ans, les options théâtre et arts plastiques du lycée Notre Dame sont en étroite collaboration autour d’un projet annuel où se mêlent intimement le spectacle vivant et l’art contemporain. Le projet 2020/2021 de ces deux enseignements s’est construit autour de l’autobiographie et du journal intime ; il répondait au projet de partenariat entre le Rectorat de l’Académie de Toulouse et la Fondation Ecureuil pour l’Art contemporain, mécène d’artistes vivants et locaux. 

Pour collaborer, les lycéens plasticiens ont créé des “modules torses” qui évoquaient leur intériorité et les lycéens comédiens ont composé des textes d’écriture de soi à partir d’incitations telles que  « miroir, miroir, parle moi de moi” ou “quelle est mon étoile ?” ….

Dans une visée d’Art Total, et de porosité des pratiques plastiques et théâtrales, une installation mêlant  Textes et Créations sous le titre  “Je M’ai dans la peau” a donc été exposée à la Fondation Ecureuil, Place du Capitole, à Toulouse pendant le mois de mai.

Ce mercredi 9 Juin, le rideau du splendide théâtre à l’italienne de Castres s’est ouvert sur Chercheurs d’étoiles, la pièce de théâtre des artistes lycéens de Notre Dame. Une création puissante et poétique autour de performances physiques, orales et picturales ; des monologues  mis en valeur par l’empreinte de leurs traces en silhouettes à la peinture sur une grande toile sur scène. Puis, les corps des comédiens sont devenus matière à sculpter le temps d’un tableau final. L’urgence était de trouver une étoile commune : fusion des performances plastiques et  théâtrales judicieusement menée et intimement liée à des  textes du Petit Prince de Saint Exupéry.

Les professeures des deux Options, Mmes Bourges et Dressayre, comptent bien poursuivre ce partenariat fructueux et enrichissant pour ces jeunes artistes qui touchent par là, au cœur  de la Culture Artistique.  Le défi est relevé : exposer et jouer dans deux espaces prestigieux, un haut lieu de l’art contemporain sur Toulouse et un théâtre à l’italienne.