Concours régional d’éloquence : Margot et Johanna sélectionnées !

Ce sont deux jeunes et talentueuses sud Tarnaises qui ont été sélectionnées hier par le jury de la Fondation de la Dépêche pour participer à la finale du concours régional d’éloquence. Deux styles très différents impossible à départager.

Une fois n’est pas coutume. Ce sont deux jeunes élèves de seconde, qui ont été sélectionnées, ce jeudi matin, au lycée Barral pour participer à la finale du concours régional d’éloquence proposé par la Fondation de la Dépêche et qui aura lieu à Béziers le 2 février prochain.

L’une veut devenir avocate. L’autre médecin urgentiste. Sur le thème de « la protection des êtres sensibles », Margot Hager (1) du lycée privé Notre-Dame a ouvert le bal des cinq candidats.

Passer en premier n’est jamais très facile mais cette jeune Puylaurentaise a imposé « droit devant » son argumentaire, décortiqué la sémantique du sujet avant de proposer une belle transposition écrite de sa main autour du Journal d’Anne Franck.

Moins assurée mais tellement juste et émouvante, Johanna Mas (2) du lycée public professionnel Anne-Veaute à Castres a prononcé un texte collectif sensible et inspiré du métier auquel elle se destine : protéger les autres. La candidate de Saint-Amans a même fait sursauter son public avec une conclusion plutôt théâtrale, découvrant sa blouse de soignante aux yeux du public. Il était réellement impossible de départager ces deux prétendantes. Le jury orchestré par Isabelle Sabatier, déléguée générale de la Fondation de la Dépêche a pu valider l’idée d’un « ex æquo ».

Si différentes dans l’éloquence, ces deux lauréates départementales ont pourtant pas mal de points en commun. Johanna Mas et Margot Hager sont sportives et aiment la lecture. Et elles portent dans leur regard beaucoup de détermination.

Les trois autres candidats n’ont pas démérité pour autant. Chacun dans son style, Eléanor Harrigton et Morgane Verney du lycée Barral ainsi que Charlie Escande du lycée Jeanne d’Arc de Mazamet ont eux aussi puisé dans leurs ressources pour évoquer ces êtres sensibles que l’on doit protéger. Qu’ils soient du monde humain, animal et même environnemental. Plus qu’un exercice, c’est une expérience que ces lycéens sont invités à vivre au travers de ce concours.

Avec la Fondation de la Dépêche

La Fondation Groupe Dépêche, créée en 2008 et présidée par Marie-France Marchand-Baylet, est la première Fondation d’entreprise issue d’un groupe de presse quotidienne régionale. Elle relaie les valeurs humanistes, laïques et républicaines. Ses missions sont à but social et éducatif en direction de la jeunesse de notre Région.

Grâce à son programme des « Bourses Actives », la Fondation permet chaque année à 250 jeunes méritants, issus de milieux modestes, de poursuivre leurs études supérieures. En parallèle, la Fondation organise, chaque année depuis 2009, en partenariat avec le Conseil Régional et les Rectorats de Toulouse et Montpellier, un Concours Régional d’Éloquence des lycées d’Occitanie.

Cette année, le jury sera présidé le 2 février à Béziers par Louis Schweitzer, haut fonctionnaire et hommed’affairestrèsengagéenfaveurdubien-êtreanimal. IlseraaussiaccompagnédeAllain Bougrain-Dubourg, parrain de l’édition et président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

1- Margot était accompagnée et soutenue par ses professeurs de l’atelier « Exprimes toi » : Mercédès Carmona, Sandra Heredia, Faustine Rebeyrol et Gauthier Vidal.

2- Johanna était accompagnée hier par sa professeure de lettres Camille Lucantonio dont toute la classe de seconde était engagée dans le projet.

 

Quart de finale à Notre Dame :

Demi-finale à Barral :